Accueil > Retour d'expérience > Du catalogue à l’outil de recherche

Du catalogue à l’outil de recherche

par , publié ce 11 février 2013 sur http://bibliotheques.wordpress.com/2013/02/11/du-catalogue-a-loutil-de-recherche/

Jusqu’au 15 janvier, le SCD de Nice avait un site web d’un côté, un catalogue en ligne de l’autre.

Le site web était géré avec le CMS Jahia, le catalogue en ligne avec Primo. Depuis le site web, il fallait bien désigner le catalogue, donc on l’appelait « catalogue » [sic].

siteweb_archive

Depuis, avec une migration du site web, on a toujours 2 outils logiciels distincts (le site web sous CMS Plone et l’opac sous Primo), mais pour l’utilisateur, c’est (censé être) transparent : il y a un seul site web, celui des bibliothèques.

(Source d’inspiration : nous avons voulu reproduire le résultat de « transparence de navigation » observé à l’UVSQ, qui possède le même opac)

Amélioration immédiate : plus besoin de dire au lecteur ou à l’internaute « d’aller sur le catalogue », etc. Il n’y a plus pour lui de « catalogue », il y a un site web qui propose un moteur de recherche, exactement comme le font Amazon ou la Fnac (et les sites d’Amazon et la Fnac ne suggèrent pas à leurs clients d’interroger leur catalogue).

bandeau_fnac

La mise à jour de janvier permet donc un progrès purement ergonomique. C’était notre objectif : éviter à l’usager de voir passer le mot « catalogue ».

Mais il y a finalement un deuxième intérêt, en interne : une distanciation par rapport au catalogue.

Désormais, on dispose de 2 termes qui ne désignent pas les mêmes choses

  1. l’outil de recherche (public), accessible sur le site web du SCD
  2. le catalogue, qui désigne la masse des notices décrivant l’ensemble de nos collections, présentes dans le SIGB.

Qu’est-ce que ça peut changer ? La perception que le bibliothécaire a de l’outil de recherche.

Les catalogues dits « de nouvelle génération » et autres « discovery tools » sont théoriquement autre chose que le simple signalement des ressources. Outre des fonctionnalités supplémentaires de recherche (typiquement : les facettes, le moissonnage de sources hétérogènes), ils permettent de construire un continuum entre les différents services proposés par la bibliothèque.

Ainsi quand on parlait du « catalogue » (pour désigner Primo), les fonctions du compte lecteur étaient signalées dans un second temps : primauté à la recherche. Désormais, l’outil de recherche est un service qui s’articule autour des collections, de même que la plupart des services proposés par la bibliothèque.

Désormais, la transition est plus fluide entre :

Certains services étaient déjà présents avant (par exemple les rebonds vers le PEB, le formulaire de suggestion d’achat dans les listes de résultats).

J’ai l’impression qu’avec l’intégration de l’outil de recherche dans le site, on peut plus facilement considérer que la BU est dans une démarche de service vis-à-vis d’une demande documentaire : l’outil de recherche est un des services, le PEB en est un autre, Interroger un Bibliothécaire un troisième. Tous s’appuient sur les ressources locales et les ressources distantes (accessibles ou non).

Du coup, chaque service doit se positionner par rapport aux autres et penser les transitions de l’un à l’autre.

Et non seulement l’outil de recherche est ergonomiquement plus adapté aux internautes, mais on le fait évoluer dans le sens d’un service, et non d’une simple base de données pour accéder aux ressources.

Tant que l’outil de recherche restait visuellement distinct du site web, on était obligé de le penser à part. On change désormais de logique, et c’est une bonne nouvelle.

PS : au sein même du SIGB, on a toujours disposé parallèlement d’une « recherche professionnelle » permettant d’interroger les notices. Dans ce contexte pro, le « catalogue » a toujours désigné la base des notices, et « la recherche professionnelle » une certaine manière d’y accéder (pas la seule). Je n’avais jamais envisagé que l’appellation « catalogue » pour l’interface publique avait un caractère entravant.

Publicités
Catégories :Retour d'expérience Étiquettes :
  1. 5 mars 2013 à 15:17
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :